ActualitésSanté

Quarantaine à bord

14 jours de quarantaine pour s’éloigner du village de Cordova où les messages de conseil de mise en quarantaine n’arrêtaient pas de tomber de la mairie sur tous les réseaux
Les messages concernent surtout les gens ayant voyagé ces derniers jours… ce qui était notre cas !
On est rentrés in extremis de Montreal avant la fermeture des frontières, pas très à l’aise de montrer un passeport européen ! même si on est restés sur le continent américain.

Après notre périple dans 9 aéroports, on se méfiait et nous nous tenions éloignés de tous les copains qui sont malgré tout, venus nous accueillir ! Afin de nous prêter une voiture pour faire les 20 km de l’aéroport au bateau (laissée à dispo plus parce qu’ils étaient surbookés que de peur d’être dans la même voiture que nous ….)
Après 2 jours dans le bateau à quai on a pris le large…
Du coup on est restés seuls au monde avec les loups (ou plus certainement des coyotes) hurlant la nuit alors que ce n’est pas encore la pleine lune …
Des loutres, des phoques, des aigles, des canards (col verts et garrots à œil d’or) mais pas encore de poissons à pêcher toujours en hibernation

Aucune obligation réelle et on peut se déplacer d’un port à un autre, a priori sans faire de quarantaine à l’arrivée… à voir suivant l’évolution…
Les magasins travaillent par téléphone et seuls les supermarchés restent portes ouvertes avec des horaires restreints et surtout un respect de distance de 6 feet = 2m entre 2 personnes

Il faut dire que l’on doit être une 15 aine de voiliers à naviguer sur zone : (milliers de km)
5 qui hivernaient à Cordova (autrichien, allemand, américain, 2 français)
1 en navigation Fleur Australe de Philippe Poupon qui descend vers Juneau
4 autres qui ont fait le Passage du Nord Ouest l’été dernier :
1 à Kodiak jeunes franco-suisses chanceux comme nous pour leur visa
3 voiliers stockés à terre à Sand Point : les équipages : belges français et tchèques ne sont pas prêts de pouvoir entrer récupérer leur bateau
1 suédois à Homer
Et à Seward : Imaqa sister-ship ….. qui voudrait rentrer en Europe par le Passage du Nord Ouest l’été prochain

Le virus est apparu au nord de l’Alaska – Anchorage et s’est étendu dans 1 ou 2 villages et cela n’a rien d’étonnant car tout le monde se déplace en avion (ici pas de route pour aller à Cordova ni de ferry) et pendant la période hivernale ça circule beaucoup du Nord au Sud (majoritairement par Seattle où nous étions début mars !)
La pêche au saumon qui occupe toute la population de mi-mai à mi-septembre est suffisamment rentable pour profiter de la vie et des pays chauds (Mexique Colombie essentiellement) en hiver
Pour cette année, grosse inquiétude car les premiers bateaux qui sont sortis pour le King Crab ne savaient déjà plus comment les vendre, usines de traitement (canneries) fermant les unes après les autres.
En plus , la main d’œuvre de ces « canneries » est essentiellement mexicaine avec contrat saisonnier et cette année grosse question du comment gérer tout cela !! si ils ne peuvent pas venir.
Ils ont encore 1 mois et demi avant l’ouverture de la pêche mais ça va être compliqué.
Les autorités sont en train de mettre en place des contrats avec responsabilité des employeurs de contrôler leur équipage avec mise en quarantaine … etc… à suivre…

Nos amis autrichiens que nous avons retrouvé l’automne dernier, se retrouvent avec un visa se terminant début Mai.
Coups de fils aux autorités : les US leurs disent qu’ils doivent partir et aucun pays ne veut d’eux même s’ils promettent de rester en quarantaine à l’arrivée et qu’ils n’ont pas quitté Cordova depuis 5 mois / l’Alaska depuis 1 an !!!

On se tient informés par les différents réseaux arrivant en pointillé au fond du fjord
On a les Gros Titres à défaut des détails déprimants
Les enfants se portent tous bien et on croise les doigts pour qu’ils (les 2 grands et leur Co) tiennent le choc dans leurs petits apparts respectifs s’ils ne peuvent plus sortir pour courir une fois par jour …
La petite dernière est à la campagne et reste dans le périmètre autorisé ce qui va fortement faire chuter sa moyenne de nomadisme.

On a la chance en voilier d’avoir tous été habitués à vivre confinés pendant des traversées parfois très longues … mais c’est toujours plus facile quand on se dit qu’on en a fait le choix …

On a plus de temps pour bricoler que prévu et heureusement qu’on avait fait les appros en matos en prévision d’une saison plus précoce aves les clients car les livraisons demandaient déjà une bonne dose de patience ici ….
J’ai même attaqué la couture pour changer les housses des assises du carré …. Dire que le temps nous profite…
Le dessalinisateur est presque fini de monter mais on attendra de l’eau plus chaude pour le tester et surtout d’en avoir réellement besoin (un peu de glace en surface ce matin)
Il y a 2 jours, on a découvert une fuite au niveau de l’échanger de l’inverseur (marche avant/arrière) … on a donc décidé de rentrer au port pour avoir les raccords adaptés à un « spare » qu’on avait en prévision du Passage du Nord Ouest, cela évitera du bricolage entre les différents diamètres de tuyau…
Arrivée au port à temps, plus d’huile semble t’il dans l’inverseur donc plus de mouvement de l’hélice, au boulot d’entretien, routine ! !